Angus déclare “tous sur le pont” pour l’aléna

Pour diffusion immédiate
21 juin 2017 

WINDSOR – La plus grande menace aux travailleurs canadiens, c’est la renégociation de l’ALÉNA sous Justin Trudeau et Donald Trump avec l’aide de Brian Mulroney, a dit le candidat à la chefferie du NPD fédéral Charlie Angus (député de Timmins–baie James) à Ford City à Windsor. Il a promis qu’en tant que chef il aura une approche « tous sur le pont » dans la Chambre des Communes cet automne pour faire face au gouvernement Trudeau et s’assurer que les travailleurs canadiens ne se font pas vendre de nouveau.

« Windsor était la crèche de la classe moyenne canadienne, » a dit Angus, « Mais l’ALÉNA a dévasté plusieurs de nos communautés et a déplacé des emplois à l’étranger. La renégociation de l’ALÉNA sera une frénésie chez les lobbyistes corporatifs qui chercheront à s’attaquer aux règlements et saper les communautés, l’environnement, et les emplois. Le Canada a besoin d’un NPD fort avec un leader déterminé dans la Chambre des Communes pour être sûr qu’on ne se fait pas rouler une deuxième fois. »

Pour assurer que les travailleurs canadiens ont une main forte dans les négociations, Angus propose un Plan d’emplois et pensions.

« Le gouvernement investit des milliards de dollars dans les grandes sociétés et à maintes reprises nous voyons les compagnies comme GM, Bombardier et Irving laisser tomber leurs employés. Ça, c’est du passé. Si vous recevez de l’argent du gouvernement fédéral, les emplois restent ici. »

Angus vise les enjeux suivants :

  • S’assurer que l’aide fédéral aux compagnies est lié à la création ou la protection des emplois.
  • Protéger les pensions en combattant le projet de loi libéral C-27
  • Viser les paradis fiscaux
  • Réformer les lois du travail, incluant plus d’argent pour l’inspection et une loi antibriseur
  • Éliminer les échappatoires qui permettent les travailleurs permanents de devenir des employés temporaires
  • Aider les Canadiens à retourner au travail avec des programmes de développement des compétences moderne, consolidés et plus accessibles
  • Réformer l’assurance-emploi pour la rendre plus accessible et flexible, et mieux répondre aux besoins individuels et régionaux.

« Sous ma direction, les Canadiens sauront qu’ils peuvent compter sur le NPD durant ces temps précaires pour le travail. »