Angus rend public son plan pour rendre le logement plus abordable

Pour diffusion immédiate
10 juillet 2017

Il est temps d’étendre le logement social et mettre fin à l’itinérance

OTTAWA – Charlie Angus, candidat à la chefferie du NPD, a rendu public aujourd’hui son plan pour lutter la crise de logement du Canada. Le plan vise trois enjeux principaux : l’abordabilité, le logement social, et l’itinérance.

« Le logement est un droit humain fondamental, » Angus a dit. « Au Canada, maintenant, c’est possible de mettre fin à l’itinérance, faire face à la crise de logement indécent sur les réserves et nous assurer que les jeunes familles peuvent vivre dans des logements de qualité ou ils vivent. Il nous faut seulement un gouvernement qui a la vision et la volonté d’améliorer de façon concrète la vie des Canadiens. »

Le plan d’Angus s’adresse à la crise d’abordabilité en instaurant une Allocation logement nationale. Cette prestation couvrira 75% du cout entre le prix actuel et un taux raisonnable de loyer harmonisé au revenu pour les individus et familles à faibles revenus. En plus, le Crédit de logement abordable qu’Angus envisage encouragera la construction de nouveaux logements sociaux.

« Les jeunes familles ont de la misère à rester dans les communautés qu’ils aiment, » a dit Angus. « Les ainés s’inquiètent à propos des couts des rester chez eux. Il faut que nous travaillions avec les municipalités et les provinces pour trouver des solutions propres aux besoins de nos citoyens. »

Angus a aussi promis de mettre 1$ milliard par année pour réparer et rénové notre parc de logement social, et de construire 10-15,000 nouveaux logements sociaux par année, ainsi que promouvoir la propriété collective et coopérative pour étendre les habitations pour gens de revenus divers.

« Une solution ‘taille unique,’ conçue à Ottawa, ne peut pas fonctionner toute seule. Il faut travailler avec nos partenaires municipaux et provinciaux pour créer des logements sociaux, » a dit Angus.

Enfin, Angus s’est engagé à mettre fin à l’itinérance au Canada mettant en place des critères et des définitions claires, et des résultats mesurables. Il a aussi promis de financer la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance, qui donne de l’appui fédéral directement aux communautés pour mettre en place des solutions locaux.

« Quand j’ai commencé à servir les sans-abris à Toronto, je n’ai jamais pensé que j’aurais l’opportunité de réaliser mon rêve d’un Canada ou tout le monde a une maison, » Angus a dit. « Ce rêve est à la portée maintenant, et je veux faire de ce rêve une réalité. »