Lutter pour les anciens combattants et les membres des Forces armées

Quand quelqu’un porte un uniforme pour servir le Canada, il existe un contrat moral qui dure pour la vie. Nos anciens combattants et membres des services armés sont des travailleurs – et le NPD se tient dans le coin des travailleurs.

C’est pour cela que Charlie propose des changements pour appuyer les anciens combattants, les membres des services armés, et leurs familles.

Ce que Charlie propose

  • Respecter le contrat social avec les anciens combattants
    Les gouvernements libéraux et conservateurs se sont battus en cour avec les anciens combattants, disant qu’il n’existe pas un contrat moral ou social avec eux. Charlie s’assurera que les anciens combattants reçoivent continuité des soins nécessaires quand ils sortent des Forces armées canadiennes, baisser les fardeaux de preuve souvent absurdes auxquels les anciens combattants font face pour prouver qu’ils étaient blessés ou handicapés, et lutter pour les pensions des anciens combattants. Enfin, Charlie lancera une enquête publique pour mettre en place un contrat social et moral avec les anciens combattants pour déterminer leurs droits et les responsabilités du gouvernement envers eux.

  • Combattre une culture de harcèlement et agression sexuelle
    En 2015, les Forces armées canadiennes ont commencées Opération Honour à la suite d’une évaluation externe indépendante qui a conclu qu’il une « une culture sous-jacente de la sexualisation au sein des FAC. Cette culture est hostile aux femmes et aux LGTBQ et propice aux incidents graves que sont le harcèlement sexuel et l’agression sexuelle. Un changement culturel s’impose donc. » À temps, les Forces armées ont créé de nouveaux protocoles de comptabilité, de contrôle indépendant, de formation et d’intégration qui ont eu du succès. Charlie autonomisera les Forces armées en quelconque façon qu’il faut pour faire d’Opération Honour un succès et des Forces armées canadiennes un lieu où les femmes et les gens LGBTQ+ peuvent servir sans crainte d’harcèlement ou d’agression de leurs compagnons d’armes. De plus, il commencera une revue des codes et des records de démobilisations pour obtenir la justice pour les victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle qui se sont senti chasser des Forces.

  • Appuyer les familles des membres des Forces armées
    Les épouses, partenaires, enfants et autres membres des familles des membres des Forces armées ont besoin de plus d’appui. Charlie diminuera le nombre de déménagements que les membres des Forces armées et leurs familles font, donnera accès à des services de gestion de logement pour les membres des Forces quand ils sont à l’étranger, et s’assurera qu’ils ont accès aux gardes d’enfants abordables en luttant pour un programme universel de garderies.

  • Des options flexibles pour les membres des Forces armées avec des blessures ou des handicaps
    Beaucoup de membres des Forces armées blessés veulent continuer à servir, mais n’ont pas l’occasion à cause des exigences en matière de condition physique sous le principe de l’universalité du service. Charlie adoucira ce principe pour que les membres des Forces armées qui veulent y rester ou les anciens combattants qui veulent y retourner puissent le faire dans des postes appropriés, incluant la formation, les métiers ou d’autres postes non combattants.