Angus est soucieux de la nomination d’un lobbyiste de l’industrie pour présider le CRTC

Pour diffusion immédiate
le 19 juillet 2017

OTTAWA – Le candidat à la chefferie du NPD Charlie Angus (Timmins-Baie James) a dit que la nomination d’un ancien lobbyiste en télécommunications pour présider le CRTC envoie un message très inquiétant à la communauté créative canadienne ainsi qu’aux consommateurs.

« Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) doit trouver l’équilibre entre les droits et intérêts des canadiens, soutenir l’équité, protéger les consommateurs et défendre les droits de nos spectaculaires communautés créatives et artistiques, » a déclaré Angus. « Comment est-ce possible pour les artistes canadiens de faire confiance à un lobbyiste de l’industrie des télécommunications dans la protection de leurs intérêts ? » 

Angus a dit qu’il travaillera avec la communauté artistique du Québec pour assurer que leurs intérêts soient défendus au Parlement.

« Je suis très soucieux, » a déclaré Angus, « Quand je pense à l’industrie du divertissement en plein essor au Québec et aux artistes talentueux qui comptent sur le CRTC pour garantir les quotas de contenu en français et pour appuyer la programmation originale Québécoise, je m’inquiète à penser ce que l’avenir peut tenir suite à cette nomination par le Premier ministre. » 

Angus a dit que cette nomination fait partie d’un patron émergeant troublant qui voit le gouvernement Libéral nommer des amis et initiés à des postes clés.

« Prenons la nomination de Madeleine Meilleur par le Premier ministre comme exemple, » a dit Angus. « Son historique démontre qu’il préfère récompenser ses amis et lobbyistes quand il devrait prioriser les intérêts des Canadiens. »

« Je sais que les Canadiens ne se font pas duper par ces nominations partisanes. Ils ont bien raison d’être outragés. »