Un nouveau, Parti démocratique

Notre Parti a toujours été à son plus fort quand notre base était robuste. Notre base est issue de réunions dans les sous-sols des églises, les centres communautaires et les locaux des syndicats. Les autres partis peuvent compter sur les budgets de publicité et les agences de relations publiques. Les néo-démocrates n’ont pas de raccourcis : nous sommes un mouvement et un parti centré sur l’organisation au sol.

Depuis quelques années, les néo-démocrates ressentent que cette connexion sur le sol s’affaiblit. Notre leadership a perdu contact avec la base et plusieurs militants du Parti nous quittent. Vous pouvez identifier la dernière fois que le Parti vous a demandé vos idées, au lieu de vous traiter d’un guichet automatique ?

Charlie sait que nous ne pouvons pas gagner sans une démocratie interne et un dialogue entre le leadership du Parti et les membres. Il faut redonner aux membres leur parti, placer des organisateurs sur le terrain et faire croitre notre Parti dans chaque communauté au Canada. Il faut demeurer à jour et compétitif avec les autres partis en ce qui concerne les données et les techniques de campagnes modernes, mais il faut toujours nous rappeler que notre bût est de changer fondamentalement la politique canadienne. 

Ce que Charlie propose

  • Un parti qui se bat pour chaque communauté
    Il faut donner aux néo-démocrates les outils pour organiser leurs propres communautés. Charlie s’assurera que le Parti et les circonscriptions se parlent régulièrement, que chaque province ait organisateurs sur le terrain et que les circonscriptions communiquent entre eux par l’entremise de Conseils régionaux. Ceci sera aussi le cas dans les communautés néo-canadiennes ou les communautés uniques. Il est important pour nous non seulement de leur tendre la main mais aussi de bâtir des relations durables.

  • Un parti mené par les membres
    Il faut remettre les membres au volant de notre Parti. En tant que leader, Charlie travaillera avec les membres du Parti pour créer des conseils permanents s’inspirant des assemblées de citoyens pour faire avancer les priorités en matière de politiques. Ceux-ci seront délibérants et élus démocratiquement. Charlie s’assurera également que ces conseils soient équilibrés selon les sexes et inclusifs de membres issus de groupes en quête d’équité.

  • Un leadership à l’écoute
    Le chef et le caucus ne peuvent pas devenir trop confortables à Ottawa. En tant que leader, Charlie s’engage à mener des tournées fréquentes axées sur les enjeux à l’échelle du pays, incluant les députés, afin d’écouter aux néo-démocrates et aux autres Canadiens au sujet de leurs priorités et préoccupations.

  • Lever des fonds pour gagner
    Il faut de l’argent pour gagner une élection. Lors de la dernière élection, nous avons prouvé que nous pouvons lever des fonds au niveau du parti central. Maintenant, il faut nous assurer que nos circonscriptions peuvent le faire aussi. Charlie travaillera de plus près avec nos associations de circonscriptions et leur fournira les outils et la formation nécessaire pour leur permettre de lever des fonds avec succès.

  • Un parti pour les Québécois
    Il n’y a pas de chemin menant au premier gouvernement NPD au Canada qui ne passe pas par le Québec. Charlie s’assurera que le NPD à des organisateurs au sol et les ressources nécessaires pour bâtir une équipe gagnante. Nous allons aussi nous assurer que notre plateforme reflète le caractère distinct du Québec et respecte les principes de la Déclaration de Sherbrooke.

  • Un parti qui travaille pour la réconciliation.
    La réconciliation avec les peuples autochtones doit être au cœur de notre travail comme parti et comme mouvement. Voilà pourquoi Charlie revendiquera pour des structures permanentes au sein de notre Parti afin que nous soyons toujours à l’écoute des voix autochtones, que nous ayons une « approche-partenariat » pour le développement de politiques afin que nous puissions toujours agir comme des véritables partenaires aux peuples autochtones au Canada et quant à l’organisation dans les communautés autochtones.

Les politiques de haine de la droite et le cynisme du centre sont des forces croissantes en politique aujourd’hui. Le seul antidote, c’est un mouvement fort, optimiste et gauchiste qui luttera résolument pour améliorer la vie des Canadiens et qui livrera sur ses promesses quand il aura formé le gouvernement. Les Canadiens ont besoin d’un parti sur lequel ils peuvent compter.